8h00 - 12h30 & 13h30 - 17h00

Nos offres

Le service d’assainissement des eaux

La RMMS propose un service qui consiste à collecter et traiter les eaux usées depuis 1973. On obtient ainsi plus de 295 000 m³ d’eau traités par an sur les communes de La Réole et de Gironde Sur Dropt. Le réseau d’étend sur environ 37km.

Comment ça marche ?

Il ne se crée pas d’eau nouvelle. Il est donc nécessaire de dépolluer l’eau que nous rejetons pour préserver les ressources naturelles. L’assainissement c’est la collecte, le transport et l’épuration des eaux usées, avant rejet au milieu naturel. L’eau issue des nappes phréatiques subit d’autres traitements avant de devenir potable et rejoindre nos robinets

Eaux usées / eaux pluviales : 2 chemins distincts :

  • Eaux usées domestiques
    C’est l’eau utilisée tout au long de la journée : douche, lessive, vaisselle, toilettes, destinée à être épurée avant rejet au milieu naturel. La consommation journalière moyenne par habitant est estimée à 150 litres.
  • Les eaux pluviales
    C’est la pluie et toutes les eaux provenant de la fonte des neiges qui après avoir ruisselé sur les toitures, chaussées et trottoirs, rejoignent directement le milieu naturel via les systèmes de canalisation. Ces eaux ne doivent pas être connecté au réseau d’assainissement.

Se raccorder au réseau

Comment connecter au réseau d’assainissement ?

Pas de bon écoulement sans bon raccordement

Branchements-conformité : Une équipe vous conseille. Elle examine les demandes de permis de construire, d’aménager ou de démolir pour valider la conformité des dispositifs d’assainissement. Elle délivre, en retour, les certificats d’urbanisme. Elle vérifie par ailleurs la conformité des installations anciennes.

 

Comment bien se raccorder au réseau ?

Aménager son sous-sol alors que son habitation est en contrebas de la voirie peut comporter des risques. Si l’on n’est pas correctement protégé, des refoulements peuvent survenir quand l’égout est en charge.

En effet, dimensionné pour absorber un fort afflux d’eaux usées et pluviales en cas d’orage, le réseau d’assainissement se remplit au maximum. Dans ce cas, et par le jeu normal des vases communicants, l’eau peut remonter dans les canalisations de branchement de l’habitation et inonder un sous-sol. Aussi, il revient à chaque propriétaire d’équiper ses conduites avec le système adéquat (clapet anti-reflux, pièce de visite hermétique, pompe de relèvement).

 

Pour faire une demande de raccordement au service de l’eau et de l’assainissement:

CONTRAT EAU- ASSAINISSEMENT FINAL

Garantir le transport efficace des effluents

1290 km de réseaux et les 235 ouvrages dédiés à l’écoulement des eaux usées

Des performances d’épuration élevées

Les exigences réglementaires

L’Arrêté préfectoral du 28 Avril précise les exigences à satisfaire, à la fois en termes de rendement des traitements et en termes de concentrations résiduelles dans le rejet. L’autocontrôle réglementaire donne lieu au prélèvement quotidien d’échantillons permettant de déterminer les caractéristiques de l’effluent en entrée et en sortie de station.

En l’occurrence, la qualité de l’effluent rendu au milieu naturel et le rendement des traitements dépassent les exigences sur tous les critères.

Le traitement et la valorisation des boues d’épuration

Les efforts accomplis par HAGANIS pour préserver le milieu naturel en développant des performances épuratoires élevées entraînent la production importante de boues : 7209 tonnes de matière sèche en 2012, qui nécessitent un traitement efficace à leur tour.

Les risques de pollutions

Contrôler pour prévenir les risques de pollution

La police des réseaux mène aussi bien des actions de prévention que de contrôle en matière de pollution sur le réseau d’assainissement.

Ce service contrôle les rejets d’industriels aussi bien que ceux des particuliers et assure :

La sensibilisation des entreprises, en particulier des restaurateurs, notamment pour éviter le transit de graisse dans les égouts,

Le contrôle des installations de prétraitement (séparateur de graisses, ou d’hydrocarbures…) et les visites de conformité des installations sanitaires,

La délivrance des autorisations de rejet de restauration, de santé humaine ou d’enseignement assimilés aux “eaux usées domestiques“, simplifiant ainsi les démarches pour les entreprises. Les établissements concernés doivent toutefois se conformer au règlement d’assainissement et s’équiper d’installation de prétraitement.

Le prélèvement et l’analyse des échantillons d’eaux usées en limite de propriété des entreprises afin de contrôler la conformité du rejet par rapport aux arrêtés d’autorisation accordés.

La recherche et l’analyse des pollutions constatées sur le réseau susceptible d’avoir des incidences sur le milieu naturel. Une fois les pollueurs identifiés, ils sont sanctionnés : les interventions nécessaires à la dépollution leur sont facturées. Leur infraction peut par ailleurs faire l’objet de poursuites.

L'assainissement non collectif

L’eau que vous utilisez au quotidien dans votre maison, pour la vaisselle, la douche, la lessive, doit être traitée avant de retourner dans le milieu naturel. Les maisons individuelles non raccordées au système collectif doivent être équipées d’un dispositif d’assainissement non collectif (dit aussi fosse septique) conforme à la législation.

Comment fonctionne le système d'assainissement non collectif ?

La collecte

Les eaux usées, produites à différents endroits de la maison, doivent être évacuées via des canalisations externe au bâtiment et acheminées vers le dispositif de prétraitement.

Le pré-traitement

La fosse toutes eaux est destinée à la collecte et à la liquéfaction des matières polluantes contenues dans les eaux usées domestiques. Elle retient les matières solides et les déchets flottants.

Cette fosse doit être régulièrement vidangée (tous les quatre ans en moyenne) car la hauteur des boues ne doit pas dépasser 50% du volume utile.

Le traitement

Il assure l’épuration des eaux prétraitées grâce à l’action des micro-organismes présents dans le sol. Il doit être adapté au sol. (tranchée filtrante, filtre à sable…)

L’évacuation des effluents après traitement est réalisée soit par infiltration dans le sol, soit par rejet dans le milieu hydraulique.

Votre installation d’assainissement non collectif doit respecter des normes pour que le rejet des eaux usées ne pollue ni le milieu naturel, ni votre cadre de vie.Les eaux usées traitées par ce système ne doivent pas être rejetées dans les réseaux d’eaux pluviales.

Le contrôle de votre installation

Votre installation d’assainissement non collectif doit être contrôlée, qu’il s’agisse d’une création, d’une réhabilitation ou d’une modification apporté à votre installation. Ce contrôle est effectué par le Service Public d’Assainissement non collectif (SPANC) qui dépend de votre mairie.

Le SPANC contrôle:

  • La conception, l’implantation et la réalisation des systèmes neufs;
  • La conception technique et sa conformité de systèmes existants;
  • le bon fonctionnement des installations et leur entretien régulier.

QUELLES SONT LES NORMES DE DISTANCE A RESPECTER ?

Votre installation ne doit pas se trouver à moins de :

  • 3 mètres d’un arbre
  • 3 mètre d’une clôture
  • 35 mètres d’un puits
  • 5 mètre de l’habitation